Philosophie

  • La philosophie de Glashütte Original

    Le travail placé sous le signe de l’excellence et de la créativité

11/12/2017

Les premiers maîtres horlogers s’installèrent à Glashütte il y a plus de 170 ans. Ils investissaient leur passion, leur expertise et leurs idées dans le développement de l’horlogerie de Glashütte. Au fil des générations, une culture d’excellence et de créativité y a vu le jour. C’est cette culture qui garantit sa renommée et sa célébrité à Glashütte Original. Ce standard continue à nous inspirer et nous pousse à développer de nouveaux produits.

  • Savoir plus sur la philosophie de Glashütte Original

    Glashütte Original est l’ambassadrice moderne de la tradition horlogère allemande qui remonte à 1845. Env. 95% des procédés de fabrication sont contrôlés par l’entreprise. Forte de sa longue expérience, l’entreprise est donc en mesure d’assurer presque toute la conception et la fabrication en interne - en veillant au soin et à l’amour pour le détail.

  • Les valeurs auxquelles nous faisons allusion nous servent de base : l’excellence, la modernité, l’originalité, la tradition, l’exclusivité et la beauté sont les éléments clés de notre philosophie d’entreprise.

  • Les différents départements de l’entreprise s’engrènent les uns dans les autres tel un mouvement d’horloge de précision. Nombreux sont les esprits créatifs et les experts qui accompagnent les différentes étapes de fabrication de toute montre de Glashütte Original, à savoir la planification, la conception, la fabrication de nos composants et outils en interne, la construction de prototypes, l’assemblage et la finition.

  • Nos collaborateurs se consacrent corps et âme aux montres Glashütte Original. Chaque montre est un chef-d’œuvre filigrane grâce au travail assidu et au doigté technique.

Des caractéristiques traditionnelles

  • 
    Nous veillons à l’originalité jusqu’au moindre détail

    Nous veillons à l’originalité jusqu’au moindre détail

    Les grands succès de la manufacture se révèlent par les éléments caractéristiques sous le fond en verre saphir.


    Seule la superbe décoration des composants du mouvement permet de satisfaire à nos strictes principes de qualité - dans la tradition des maîtres du passé.

  • 
    La platine trois-quarts de Glashütte

    La platine trois-quarts de Glashütte

    Contrairement à l’horlogerie suisse où on a recours à différents coqs et ponts, la platine employée par l’horlogerie de Glashütte depuis 1864 couvre trois-quarts de la surface du mouvement et abrite les composants mobiles - du ressort de barillet à l’échappement. La platine rend le mouvement plus solide du point de vue de la construction.

  • 
    Le soleillage

    Le soleillage

    Le soleillage de Glashütte remonte à 1868 et orne les composants rotatifs.

  • 
    Les vis bleuies

    Les vis bleuies

    Les minuscules vis d’acier inoxydable polies miroir (procédé manuel) changent de couleur lorsqu’elles sont chauffées (tempérées) qu’elles ne soient grises, jaunes, brunes, rouges ou violettes. Sous l’influence de la chaleur, les différentes couleurs virent au bleu à env. 290°C. Les vis montrent alors un bleu profond et le polissage les protège contre la corrosion.

  • 
    Le balancier à vis

    Le balancier à vis

    On l’appelle le « cœur de la montre »
    Le balancier à vis fait partie du système d’oscillation. Il est composé de la roue du balancier, de l’axe du balancier, du plateau et du spiral. Pareil au cœur humain qui assure le fonctionnement du système cardio-vasculaire, le balancier à vis est le « cœur de la montre » qui assure le fonctionnement sans faille du mouvement.
    Procédé :
    • À l’aide d’un microscope, un horloger habile fixe 16 ou 18 vis avec un filetage de juste 0.35mm sur la roue du balancier.
    • L’axe du balancier est alors riveté et le plateau est par la suite serré dessus.
    • Après la mise en équilibre avec une précision de 2 µg/cm, une petite encoche est fraisée dans le fond du roue du balancier.
    • Le balancier et le spiral sont classés en fonction de leur moment d’inertie et de leur moment cinétique et jumelés de manière optimale.

  • 
    La gravure artisanale

    La gravure artisanale

    Les éléments caractéristiques de la manufacture sont présents dans le moindre détail : chaque coq et chaque pont de balancier gravés à la main sont des pièces uniques. La gravure en creux, consiste à dessiner un motif en le creusant dans le métal avec un burin. L'artisan dessine à la pointe à tracer, sur la surface à décorer, l'inscription ou le motif à graver. La gravure est ensuite pratiquée par incisions dans la matière.

  • 
    Les côtes de Glashütte

    Les côtes de Glashütte

    Les côtes de Glashütte sont un élément purement décoratif qui orne le mouvement. La décoration est réservée aux surfaces visibles des ponts.

  • 
    Les chatons en or vissés

    Les chatons en or vissés

    Les mouvements de certains montres de luxe portent des chatons en or. Le chaton est une bague métallique en or 18 carats dans lequel un appui pivotant ou une pierre précieuse est chassé. Il est fixé à l’aide de deux ou trois vis bleuies. La hauteur de chaque chaton est adaptée à la position de montage. Le chaton ne peut donc pas jaillir de la surface. Le risque qu’il tombe dans le perçage est ainsi évité.

  • 
    Le réglage de précision à col de cygne

    Le réglage de précision à col de cygne

    Ce réglage de précision date de 1888. Le mécanisme en forme de col de cygne règle la précision de marche d'une montre. Le système est composé de la flèche de raquette et du ressort d’acier inoxydable :
    • Après le vissage sur le coq du balancier, le ressort pousse contre la flèche de raquette pour apporter des corrections minimes à la marche de la montre.
    • La flèche de raquette peut être déplacée en fonction de la marche désirée en tournant la vis sur le côté du ressort.
    • Le ressort crée le couple de rappel nécessaire au réglage précis de la flèche de raquette.
    Le ressort du col de cygne, qui mesure juste 7,8mm de long, 3,4mm de large et 0,54mm de haut, est « poli miroir ». Ce procédé manuel s’appelle polissage d’étain.

  • 
    Le biseautage

    Le biseautage

    Le biseautage consiste à angler les arêtes de surfaces métalliques traitées à 45°. Des arêtes douces brillantes en émanent. Le traitement augmente par ailleurs la résistance à cause de la densification de la surface.

  • 
    Le perlage

    Le perlage

    Le perlage est un décor de surface caractéristique de Glashütte. C’est une décoration qui consiste à garnir une surface de cercles formés de traits concentriques très rapprochés et empiétant les uns sur les autre afin de donner un aspect de surface particulier. Le perlage est réalisé au moyen d'une tige en caoutchouc tournée manuellement sur la surface de la pièce enduite d'une pâte humide de poudre à poncer.

En évolution permanente

Partez à la découverte de l’horlogerie allemande moderne qui se conforme aux normes les plus élevées.

Savoir plus sur la marque Glashütte Original