Manufacture de cadrans

  • La manufacture de cadrans de Glashütte Original

    Les cadraniers et leur travail subtil

11/12/2017

Glashütte Original est l’une des rares manufactures horlogères à fabriquer elle-même à la main ses cadrans. Les cadrans raffinés de Glashütte Original sont produits dans la manufacture de cadrans de Pforzheim, à 600 km de Glashütte. 

Dials in making

Conception et ébauche

Dès que le design et le matériau d’un futur cadran sont définis, une équipe d’experts en la matière et d’orfèvres se lance dans la fabrication. La manufacture de Pforzheim est l’une des rares à fabriquer également elle-même les ébauches pour les cadrans. En fonction du modèle, plusieurs matériaux sont utilisés : laiton, maillechort, bronze ou or, par exemple. 

Fraisage, perçage et traitement de la surface

À partir du moment où le cadran brut est fabriqué et dès lors que les premiers fraisages et perçages ont été effectués, les pieds du cadran sont montés. Ces derniers permettent de placer correctement le cadran sur le mouvement. La surface est ensuite taillée et polie. Selon le modèle, d’autres processus de traitement peuvent avoir lieu. 

Galvanisation et vernissage

Selon l’aspect final attendu de la montre, le caractère unique et le « visage » du cadran sont obtenus en galvanisant ou en vernissant la surface. Pour la galvanisation, un matériau métallique (par exemple l’argent ou le ruthénium) est appliqué de manière homogène sur la surface par électrolyse. Pour le vernissage, une couche de peinture est pulvérisée à la main de manière homogène, avant d’être séchée dans un four pendant une durée pouvant aller jusqu’à deux heures. 

Impression

L’une des dernières étapes du traitement, mais aussi l’une des plus importantes, est l’impression. Dans le procédé d’impression par tamponnage, un ballon en silicone ou en caoutchouc absorbe la couleur à partir d’un cliché (négatif). La couleur ainsi récupérée est ensuite imprimée sur le cadran, comme s’il s’agissait d’un tampon encreur. Une fois l’impression effectuée, le cadran doit sécher pendant environ 30 minutes. L’ensemble du processus d’impression est contrôlé manuellement et s’effectue dans des conditions de salle blanche. Pour les cadrans particulièrement complexes, par exemple celui du modèle Grande Cosmopolite Tourbillon, 12 impressions différentes sont effectuées les unes à la suite des autres. 

Application

La majeure partie du processus de fabrication d’un cadran se compose de travail manuel, qu’il s’agisse du sertissage délicat de pierres précieuses, ou encore de l’incrustation d’appliques ou de points lumineux Super-LumiNova. Enfin, les soudures au dos du cadran sont effectuées à l’aide d’un laser. 

  • Finition soleillée

    La finition soleillée est ajoutée à l’aide d’une brosse en laiton rotative.

  • Le réglage et l’utilisation du dispositif de ponçage se font manuellement, tandis que le mouvement rotatif régulier est assuré par un petit moteur. 

  • Finition circulaire

    La finition circulaire, c’est-à-dire le motif de disque, est réalisée grâce à un tour. Un outil de tournage enlève un fil de métal fin sur l’ébauche du cadran en rotation, afin de créer des petites rainures.

  • Ce motif orne le plus souvent les sous-cadrans à l’intérieur du cadran, comme sur certains modèles Pano.

  • Nacre

    Le cadran en nacre, d’une épaisseur de 0,4 mm seulement, est toujours découpé d’un seul tenant dans le coquillage. Afin de protéger ce matériau raffiné du risque de brisure, il est monté sur un disque de 0,4 mm d’épaisseur en laiton ou en maillechort. D’autres effets de couleur peuvent être obtenus en insérant par exemple une fine couche de vernis de couleur rose ou bleu entre le cadran et le disque support. La couleur sera visible à travers la nacre, ce qui lui conférera un éclat coloré unique. 

  • Disque lunaire

    L’affichage de la phase de lune associe fonctionnalité et esthétisme. Le disque lunaire, en bronze ou en maillechort, est également fabriqué dans la manufacture de cadrans. Le premier élément créé est le ciel nocturne bleu foncé, par galvanisation, auquel sont alors ajoutées des étoiles argentées ou dorées. Les deux lunes sont ensuite découpées à l’aide d’une fraise afin de prendre une forme arrondie. Enfin, un diamant de fraisage spécial est utilisé pour donner un éclat unique à la surface des lunes. 

  • Avec intuition et passion

    La manufacture est le cœur battant de Glashütte Original. Des garde-temps de haute qualité y voient le jour grâce au savoir-faire solide, à la passion profonde et à l’expérience de l’entreprise.

    Savoir plus sur la manufacture
  • Le travail placé sous le signe de l’excellence depuis 1845

    Glashütte Original incarne le plus haut niveau de l’art horloger allemand. De nombreuses générations y ont établi une culture d’excellence et de créativité. L’essence de cette culture toujours présente nous motive constamment à faire preuve d’esprit innovant et de développer de nouveaux produits.

    Savoir plus sur la philosophie de la marque