Senator Chronomètre Tourbillon – Édition Limitée

13/05/2019

Senator Chronomètre Tourbillon – Édition Limitée

Une première mondiale

Depuis longtemps, les garde-temps finement ouvragés de Glashütte marient élégance et mécanique. C’est dans cette petite ville saxonne qu’en 1920, le maître-horloger Alfred Helwig offrit un élan de légèreté à l’une des complications les plus sophistiquées de la haute horlogerie, le tourbillon, grâce à une fixation sur un seul côté. Avec ce modèle, Glashütte Original revisite son invention et en propose aujourd'hui une variante raffinée. Pour la toute première fois, la manufacture saxonne réussit à combiner un tourbillon volant avec un stop-seconde, une fonction de mise à zéro et une détente minute pour garantir une mise à l'heure exacte. Limitée à 25 exemplaires, cette nouveauté mondiale en platine s'enorgueillit d’un certificat officiel de chronomètre.

13/05/2019

Le tourbillon : traditionnellement en mouvement
Aussi fascinante que puisse être une cage de tourbillon en rotation, sa vocation première est la précision. Avec cette complication, qu’il s’agisse d’un tourbillon volant fixé sur un seul côté ou d’un tourbillon classique avec pont, l’ensemble système d’oscillation - échappement tourne autour de son propre axe en une minute. C'est ainsi qu'il a été possible de compenser les effets de la gravité sur la marche des anciennes montres de poche. Sur les montres-bracelets modernes, le tourbillon incarne avant tout le plus haut degré du savoir-faire horloger et il est apprécié à sa juste valeur par les connaisseurs du monde entier.

Les horlogers de Glashütte Original démontrent qu’un tourbillon peut toujours servir sa finalité initiale. Le stop-seconde, la fonction de mise à zéro et la détente minute permettent de synchroniser les aiguilles des minutes et des secondes et donc une mise à l'heure quasi parfaite du garde-temps. Dès que la couronne est tirée, la cage du tourbillon s’arrête de tourner. Comme l’aiguille des secondes est montée sur la cage, celle-ci s’arrête aussi immédiatement. Les horlogers de la manufacture ont relevé avec brio un défi de taille : arrêter un tourbillon volant en « plein vol » pour permettre une mise à l'heure précise du garde-temps. Leur approche s’avère à la fois sophistiquée et novatrice.

Deux brevets concernant cette conception complexe ont été déposés. Pour régler l’heure, il faut tout d’abord tirer la couronne. Ceci déclenche un embrayage vertical qui immobilise la cage du tourbillon – et donc le balancier – dans sa position actuelle.

En tirant de nouveau la couronne et en la maintenant en position tirée, l’aiguille des secondes poursuit sa course dans le sens horaire pour se placer sur zéro tandis que l’aiguille des minutes se déplace jusqu’à l’index suivant. Un amortisseur rotatif garantit la fluidité du processus. La couronne peut ensuite être relâchée et il est alors possible de régler avec précision les heures et les minutes, la petite seconde restant bloquée sur zéro. Une fois la mise à l'heure terminée, la couronne est repoussée dans sa position initiale, ce qui libère l’aiguille des secondes. Les minutes et les secondes sont ainsi parfaitement synchronisées. Pour la première fois, le tourbillon volant est par ailleurs équipé d’une protection antichoc sur les deux côtés.

Le calibre à remontage manuel 58-05 : une précision certifiée
Le haut degré de précision de la Senator Chronomètre Tourbillon – Édition Limitée est confirmé par une autorité indépendante. Chaque modèle est en effet soumis à des tests de certification chronométrique par le Service Allemand de l’Étalonnage à Glashütte. Conformément à la norme DIN 8319, les garde-temps sont contrôlés dans cinq positions et à trois températures durant 15 jours. Un ressort spiral en silicium rend par ailleurs la montre insensible aux champs magnétiques et aux variations de température. Après un remontage complet, le calibre à remontage manuel 58-05, qui bat à 21 600 alternances par heure, dispose d’une réserve de marche de 70 heures indiquée dans un guichet positionné à 9 heures.

Le concept : structure étagée et transparente
Le boîtier en platine de 42 mm de diamètre révèle un mouvement finement ouvragé qui offre, sous le cadran bleu galvanisé décentré, un fascinant aperçu de sa structure étagée et de ses différentes finitions. Cette vue crée un effet tridimensionnel : le cadran et le tourbillon volant semblent s’élever telles de petites tours qui surplombent les moitiés supérieure et inférieure du mouvement. Un anneau partiellement transparent en verre saphir accueille l’échelle des secondes alors que la structure ouverte laisse le regard admirer la montre en profondeur. Ce décor est parachevé par diverses gravures réalisées à la main. Le pourtour du cadran révèle également un détail particulièrement raffiné : le réhaut miroité reflète à 12 heures la mention « Chronometer Tourbillon » qui est gravée à l’envers sur le support du cadran. Le dos de la montre arbore aussi de superbes finitions traditionnelles. Ce modèle est proposé avec un bracelet en alligator de Louisiane bleu foncé pourvu d’une boucle déployante en platine.

Related news

Press bundle

Feel free to download high resolution images and the English press release for your disposal:

You're downloading 0 pictures and an english press release